Semaine 8 – Rencontre avec Alix Leroy

25 ans – Graphiste, illustratrice et décoratrice événementiel au Studio Hörtie

 

En quoi consiste ton métier de freelance ?

Je crée des supports de communication (flyers, cartes de visites, logo…), des illustrations (au trait et vectorielles) ainsi que de la décoration événementielle pour les professionnels (soirées, design de vitrines…) et les particuliers (mariages, baptêmes, anniversaires). Enfin, je propose aussi du conseil pour les pros et les particuliers pour établir leur stratégie de marque, car je me suis rendue compte qu’il y a beaucoup d’entrepreneurs qui se lancent dans leurs projets mais qui ne sont pas forcément accompagnés en terme de communication !

 

Peux-tu nous décrire ton univers artistique ?

Je le décrirais comme doux, pastel (ce qui donne ce côté un peu “girly”), scandinave, assez minimaliste. J’aime ce qui est organisé, assez carré !

 

 

Quand as-tu commencé ton activité ?

J’ai commencé en 2014, un an avant la fin de mes études. J’ai eu la chance d’avoir une grosse commande de la part d’Hachette qui a permis de booster mon activité. Puis, en 2015, j’ai obtenu mon diplôme de directeur artistique et j’ai poursuivi mon activité. A partir de ce moment-là, je me suis donnée un an pour voir ce que le métier de freelance allait donner (pour en vivre, toucher de nombreux clients…) et faire le point. J’adore mon boulot, il me permet cette liberté que je n’aurais pas forcément en travaillant dans une agence. Et je me suis créé mon rythme : j’aime travailler tôt le matin jusqu’en milieu d’après-midi, le but étant d’être efficace, de remplir mes commandes et surtout de satisfaire mes clients ! Finalement après avoir faire le bilan de mon activité au bout d’un an, je me suis sentie super épanouie et fière de voir que mon activité s’était bien développée. Donc j’ai continué !

 

Pourquoi avoir choisi le statut de freelance ?

J’avais le choix entre créer mon propre studio ou travailler en agence (ce qui impliquait peu de postes disponibles, partir à Paris…). La question ne s’est donc pas vraiment posée, c’était naturel pour moi de travailler en tant qu’indépendante. Cela ne m’empêche pas d’être freelance à la journée de temps en temps pour des agences. Après, il ne faut pas oublier que ce statut demande à avoir la tête sur les épaules et ne pas oublier non plus que l’argent qui rentre sert aussi à payer les charges. Pour ma part j’ai fais le choix d’avoir un comptable pour me permettre de me libérer l’esprit sur l’aspect juridique.

 

 

Quelles sont tes perspectives d’avenir ?

A moyen terme j’aimerais développer davantage le studio. J’ai fais un appel récemment pour trouver un binôme et partager le travail, j’ai rencontré  deux personnes talentueuses et j’ai hâte de voir ce que ça donnera sur le long terme. Le rêve ultime serait d’avoir pignon sur rue avec une partie atelier et une partie vente de papeteries.

 

Où aimes-tu travailler quand tu n’es pas à ton studio ?

Le Livr’Ô Thé, bien sûr ! 🙂 J’aime aussi aller chez Glaz, Maison Grimaud et au LU (car je peux voir les expositions en même temps). Je vais en général une à deux fois par semaine travailler à l’extérieur et sinon je propose aussi du coworking chez moi pour les freelance (le lien du groupe Facebook est à la fin de l’article).

 

Comment te sens-tu en tant que femme entrepreneure ?

Pour moi c’est gratifiant d’être une femme entrepreneure,  j’ai d’ailleurs pu remarqué que mon réseau était quasiment essentiellement féminin. En tant que femmes entrepreneures, nous sommes tournées  vers les autres et aimons l’échange, l’entraide.Nous nous conseillons et nous soutenons pour faire bouger les choses. Les réseaux sociaux facilitent les rencontres ! Je suis fière de me dire qu’à 25 ans j’ai monté ma boite, que j’ai pris des risques en toute conscience et seule. Je me sens épanouie et je n’ai aucuns regrets. J’ai l’impression d’être une meilleure personne car je suis plus tournée vers les autres et vers de nouvelles valeurs. Contrairement au cliché du freelance, je ne suis pas dans ma grotte, enfermée avec pour seule compagnie ma suite Adobe , je rencontre beaucoup de monde grâce à mon travail !

Je n’ai pas eu de difficultés à trouver des clients, le bouche à oreilles à bien fonctionné. En plus, un client satisfait, c’est un client qui recommande ! Parfois il y a un peu plus de problèmes avec les “grosses boites” qui ne comprennent pas que je ne suis pas leur employée. J’apprends à être plus ferme et à oser dire non quand je sais que je ne pourrais pas effectuer le travail proposé. Il ne faut pas avoir peur de refuser, c’est important de s’affirmer.

 

 

Qu’est-ce qui t’anime dans ton travail ?

Ce que j’adore c’est le côté humain de mon métier, comme un défi : comprendre ce que veulent les clients, ce dont ils  ont besoin et trouver une solution pour les aider à avancer. Faire avancer les projets et les rendre meilleurs. Je veux que mes clients soient contents de montrer ce qui a été fait. C’est un privilège pour moi de pouvoir créer quelque chose de concret qui sort de mon esprit, cela me donne un sentiment de satisfaction et de gratitude quand le projet voit le jour.

 

As-tu une personne qui t’inspire en particulier ?

À chaud ce n’est pas forcément une personne (bien qu’il y en ai des milliers !) mais plutôt une marque, et notamment la marque de vêtement et accessoires  Des Petits Hauts. Elle m’étonne car elle sait se renouveler constamment tout en gardant son univers et en le développant avec brio sur tous ces supports.

 

 

Si tu avais un conseil à donner à quelqu’un qui veut se lancer, que serait-il ?

Je dirais qu’avant de se lancer il faut prendre le temps d’évaluer tous les facteurs nécessaires à la réussite. Il faut savoir où l’on va, même s’il y a des imprévus, afin de se sentir paré pour s’ajuster en cas de besoin. Quelque soit l’importance ou l’envie, il est important de préparer sa trajectoire. Enfin je pense qu’il est essentiel de connaître ses qualités, savoir s’entourer, accepter l’aide des autres et savoir déléguer.

 

Pour la retrouver :

FB : https://www.facebook.com/studiohortie

SITE : http://www.studiohortie.com

GROUPE FB COWORKING : https://www.facebook.com/groups/coworking.studiohortie

PHOTOS DE L’ARTICLE : © Florian Riou

Un grand merci à Alix, qui au passage est la graphiste de notre vitrine ! 🙂

On espère que ce premier portrait d’entrepreneur vous aura plu et inspiré.

 

Belle semaine,

Edwige & Marie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *